Un barbare au Rajasthan



Ce titre est pour paraphraser celui du carnet de voyage d’Henri Michaux, “Un barbare en Asie”.

Si le barbare est d’abord et simplement l’étranger par la langue et la géographie, il est aussi l’étranger dont la culture et la société sont d’une certaine manière inférieures.

Sous une fine couche de pays “en voie de développement”, l’Inde, confédération d’états, de peuples et de religions, affiche un sentiment de puissance, de tranquillité et de confiance en son devenir.
Et c’est bien nous, occidentaux, qui pouvons apprendre de cette civilisation.

© Henri Beau  Tous droits réservés